Vivre de sa passion : quelques métiers liées à nos boules de poils !

Publié le Publié dans Non classé

C’est décidé, vous êtes passionné(e) d’animaux et vous souhaitez leur accorder tout votre temps ! The Blog Dog répertorie pour vous une petit florilège des métiers aux services de nos boules de poils. 

Le populaire : Vétérinaire 

Seuls les plus téméraires pourront se lancer ! Armé(e) de votre endurance et motivation, il faudra braver plusieurs années d’études acharnées afin de pouvoir accéder au Graal.

Mais cela en vaut la peine car vous aurez la chance de soigner les animaux, quels qu’ils soient !  Il faudra faire d’abord une distinction entre les vétérinaires installés en ville qui s’occupent principalement des animaux domestiques type chien, chat, rongeur… et les vétérinaires en zone rural qui prendront plus soin d’animaux d’élevages (vache, cochon, chevaux…).

Le vétérinaire aura une multiple casquette : généraliste, chirurgien, anesthésiste, radiologue, dentiste, nutritionniste, ostéopathe… Il peut s’il le souhaite se spécialiser et devenir un As dans son milieu ! 

Un métier plein de rebondissements, bien que fatiguant, qui offre le plus belle des récompenses : celle de sauver des animaux ! 

Pour ceux dont le niveau d’études semble trop important, vous pouvez devenir auxiliaire vétérinaire et ainsi assister celui-ci dans son quotidien.

Le créatif : toiletteur 

Son rôle ? Faire de votre animal le plus beau qu’il existe ! Il baigne, peigne, tond, parfois même épile votre chien ou chat. Le palefrenier connait toutes les astuces en matière de poils et pourrait être surnommé le « coiffeur des animaux ». 

Il peut exercer dans un cabinet vétérinaire, dans une clinique, chez lui, à domicile du propriétaire ou plus classiquement dans un salon de toilettage. 

La dureté de ce métier dépendra de son environnement, bien sûr un toiletteur à son compte devra savoir toiletter mais il devra être capable en plus de gérer son entreprise. Un toiletteur en salon sera plus tranquille concernant ce sujet, même s’il devra faire preuve de robustesse, d’un bon équilibre nerveux, tout en étant ferme et doux à la fois.

Le pédagogue : l’éducateur canin 

Si votre chien ne vous écoute plus, qu’il ne voit en vous qu’un serviteur à croquettes : pas de panique ! L’éducateur canin vous aidera à dresser votre chien, à l’éduquer aux normes de la société mais aussi… il vous éduquera vous ! 

Il vous apprendra donc à éduquer votre animal et à vous faire comprendre. Enfin, en quelques leçons individuelles ou en groupe, il va vous aider à résoudre les problèmes d’obéissance ou d’hygiène. 

L’éducateur canin travaille sur le terrain et/ou à domicile. Parfois, ces conditions de travail ne sont pas faciles : horaires, week-end de travail, exercice par tous les temps… Il doit être capable de s’adapter à l’emploi du temps de ses clients et à leurs exigences

Le chuchoteur : le comportementaliste

On confond souvent le comportementaliste et l’éducateur. Pourtant, ils n’ont pas la même fonction. Comme indiqué précédemment, l’éducateur va apprendre les normes sociales à votre animal alors que le comportementaliste va tenter de comprendre la relation homme/animal. Il est un psychologue animal ! 

Il observe les comportements des animaux pour tenter de comprendre leur façon d’agir, leurs habitudes, leurs coutumes pour ensuite les réadapter à son environnement. 

Tout comme l’éducateur, il va se déplacer à domicile, mais peut aussi recevoir en cabinet.

L’amoureux des chevaux : le palefrenier

Enfin, pour les passionné(e)s de chevaux, être palefrenier semble un rêve ! Celui-ci a pour rôle de soigner au quotidien les chevaux d’une écurie, qu’ils soient de selle, de trait, de sport ou d’élevage. Il devra les nourrir, les panser, le tondre, le toiletter, l’examiner, le longer, le promener… Il devient une vraie nourrice pour le cheval !

Le palefrenier est aussi capable d’effectuer les premiers soins au cheval comme la prise de température ou les traitements les plus simples. Il devrai aussi prendre soin de l’équipement du cheval ainsi que des écuries dans lesquelles il travaille.

Enfin, le palefrenier a le privilège de monter le cheval pour les exercices quotidiens.  

Mais ceci a un prix ! Etre au quotidien avec son animal préféré est un travail épuisant : réveil à l’aube, peu de week-ends libres, un salaire peu élevé pour le travail fourni, des sacrifices auxquels il faut penser ! 

 

 

Voici donc un petit panorama des différents jobs que vous pouvez exercer en contact des animaux. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de conseillers d’orientation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *