Votre animal vous fait du bien !

Publié le Publié dans Non classé

Nous le savions déjà, vos animaux sont un sacré point positif dans nos vies ! Mais bonne nouvelle, des études scientifiques le prouvent maintenant.

Ainsi, prendre soin de son animal, le nourrir, jouer avec lui, le câliner sont des choses bénéfiques à votre santé, aussi bien mentale que physique. En voici quelques preuves…

 

Quand tu es près de moi, je me sens mieux …

La présence d’un animal va influencer notre psychologie humaine. Tout d’abord, avoir un animal permet une valorisation de la perception de soi-même mais aussi la perception que les autres ont de nous.

C’est en 1980 que Katcher et Friedmann ont décrit 7 fonctions de l’animal. Notre boule de poils nous permet de nous offrir de la compagnie, de l’occupation, de nous donner la possibilité de prendre soin d’un être vivant ou encore de nous stimuler physiquement. Tant de chose qui font de notre protégé un vrai atout à notre bien-être.

De plus, l’animal nous permet de créer du contact ! Rappelez-vous, nous en parlions dans un article : votre animal vous permet de lier des relations, parfois même plus si affinités.

Et bien sûr, un animal réduit le stress. Qui n’a jamais ressenti un moment de plénitude lorsqu’il caressait son chien ou lorsqu’il entendait les ronronnements de son chat ? Cela a d’ailleurs un nom ! Les chercheurs ont appelé le fait d’avoir la main dans la fourrure d’un animal le « l’idle play ».

 

Mon animal, le meilleur docteur !

Votre animal vous fait du bien, et même les plus petits. Dans les années 80, des études ont montré que regarder des poissons tropicaux dans un aquarium permettait de diminuer de façon significative la pression artérielle.

               credit: www.healthypawspetinsurance.com

 

Mais ce n’est pas tout ! Votre chat ou votre chien peuvent eux aussi diminuer la pression artérielle et les taux de cortisol dans notre corps. Le cortisol ? Les hormones qui provoquent votre stress. Ainsi, cela se traduit par une diminution de la réactivité cardiovasculaire ou encore de meilleures réactions physiologiques au stress. Le cortisol a aussi un effet suppresseur sur la fonction immunitaire : Lorsque l’on diminue sa production, on renforce indirectement nos défenses immunitaires.

Parallèlement et logiquement, on ajoute à cela une augmentation de la production d’hormone du bien-être et du plaisir.

Ainsi, d’après des enquêtes réalisées par Facco en 2012, les propriétaires d’animaux se rendraient en moyenne 15 à 20% moins souvent chez leur médecins que les non-propriétaires !

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *